[]

Accueil du site > Concerts > Compositeurs > Francis Poulenc (1899-1963)

Francis Poulenc (1899-1963)

Francis Poulenc naît à Paris en 1899 et com­mence très jeune l’étude du piano. Ses com­po­si­teurs pré­fé­rés sont Schumann, Schubert, Mozart et Chopin. Il subira plu­­sieurs influen­ces, celle de Debussy et de Stravinski dont il décou­vre le Sacre du Printemps en 1913.

C’est par l’inter­mé­diaire du pia­niste Ricardo Viñes qu’il ren­contrera Érik Satie, ainsi que Georges Auric et Arthur Honegger qui for­me­ront le Groupe des Six avec Louis Durey, Germaine Tailleferre et Darius Milhaud.

Il tra­vaille l’orches­tra­tion, le contre­point et l’écriture cho­rale à par­tir de 1921 avec Charles Koechlin. En 1922, il ren­contre Berg, Schoenberg et Webern à Vienne lors d’un voyage en com­pa­gnie de Darius Milhaud .

Les Ballets rus­ses de Serge Diaghilev lui pas­sent com­mande du bal­let des Biches en 1923 qui cons­ti­tue sa pre­mière œuvre d’enver­gure accom­plie. La ren­contre du chan­teur Pierre Bernac en 1926 s’avè­rera impor­­tante : c’est pour lui que Poulenc com­po­­sera la plu­part de ses mélo­dies qu’il ac­­com­pa­gnera par ailleurs au piano, étant lui-même un vir­tuose de l’ins­tru­ment.

Poulenc avait un goût poé­ti­que très sûr. D’abord frappé par Apollinaire, il met­tra en musi­que des poè­mes de Max Jacob, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Charles d’Orléans, Aragon, Malherbe, Colette, García Lorca ou Ronsard. Un autre poète sera une de ses sour­ces d’ins­pi­ra­tion ma­­jeu­res à par­tir de 1935 : Paul Éluard. De 1937 à sa mort en 1963, il com­po­sera sur­tout des œuvres cho­ra­les reli­gieu­ses (Messe a capella, Stabat Mater, Gloria, Répons des Ténèbres) et des œuvres lyri­ques (Les Mamelles de Tirésias, Le Dialogue des Carmélites).