[]

Daniel Roth

organiste, titulaire du Grand-Orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint-Sulpice à Paris

C’est par admi­ra­tion pour Albert Schweitzer, le célè­bre méde­cin, théo­lo­gien et orga­niste alsa­cien, que Daniel Roth , né en 1942, com­mence l’étude de l’orgue à côté du piano et de l’écriture au Conservatoire de Mulhouse, sa ville natale.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il obtient cinq Premiers Prix dans les clas­ses de Maurice Duruflé, Harmonie, de Marcel Bitsch, Contrepoint et Fugue, d’Henriette Puig-Roget, Accompagnement au Piano, de Rolande Falcinelli Orgue et Improvisation à l’una­ni­mité, pre­mier nommé.

JPEG - 564.2 ko

Il étudie ensuite l’inter­pré­ta­tion de la musi­que ancienne et se pré­pare aux concours inter­na­tio­naux avec Marie-Claire Alain. Il est lau­réat de plu­sieurs concours : Arnhem, Munich, Aosta, Prix de haute exé­cu­tion et d’impro­vi­sa­tion des Amis de l’Orgue-Paris et Premier Grand Prix de Chartres en 1971, Interprétation et Improvisation.

En 1963, il devient sup­pléant de Rolande Falcinelli au Grand-Orgue de la Basilique du Sacré-Coeur de Paris. Titulaire en 1973, il reste à ce poste jusqu’à ce qu’il soit nommé à St-Sulpice où, en 1985, il suc­cède à Charles-Marie Widor, Marcel Dupré, Jean-Jacques Grunenwald. Il est mem­bre de la Commission des orgues his­to­ri­ques au Ministère de la Culture.

Après avoir ensei­gné l’orgue à Marseille puis à l’Université Catholique de Washington D.C., à Strasbourg, à Saarbrücken, il suc­cède à Helmut Walcha et à Edgar Krapp à la Musikhochschule de Francfort de 1995 à 2007. Il pour­suit une car­rière Internationale : réci­tals, concerts en soliste avec de grands orches­tres, cours, confé­ren­ces, enre­gis­tre­ments de radio et de télé­vi­sion, jurys de concours. En 2005, il a inau­guré le nou­vel orgue Karl Schuke (Berlin) de la salle de concerts "Grande Duchesse Joséphine-Charlotte" de Luxembourg pour la cons­truc­tion duquel il a été conseiller artis­ti­que.

Son impor­tante dis­co­gra­phie com­porte des œuvres du XVIIème siè­cle à nos jours. Plusieurs de ses enre­gis­tre­ments ont obtenu des récom­pen­ses de la Critique : « Diapasons d’Or », « Choc de la Musique »… Daniel Roth est également com­po­si­teur. Il a écrit des œuvres pour orgue solo, orgue et flûte, pour choeur a cap­pella, choeur et orgue, solis­tes choeur et orgue. Schott a publié son œuvre pour orches­tre "Licht im Dunkel" don­née en pre­mière audi­tion au mois de mai 2005 en Allemagne et en France en avril 2006. Plusieurs œuvres ont été enre­gis­trées sur CD et vidéo-cas­set­tes.

Le 21 jan­vier 1999, en l’église de la Madeleine à Paris, un concert a été entiè­re­ment consa­cré à ses œuvres et en novem­bre 1999, l’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France lui a décerné le Prix Florent Schmitt de com­po­si­tion. Daniel Roth est Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier des Arts et Lettres et "Honorary Fellow of the Royal College of Organists" de Londres. Il a reçu le Prix de la Musique Sacrée Européenne 2006 du Festival de Schwäbisch Gmünd (Allemagne).